Avant d’acheter votre vélo, il est important de connaître
l’usage que vous allez en faire. Dans un premier temps, vous
pouvez considérer qu’il vous sera utile ponctuellement pour
des trajets courts mais, au fil de votre utilisation, il est tout à
fait possible que vous preniez goût à la discipline et que vous
souhaitiez enfourcher votre machine quotidiennement ou sur
des distances plus longues. Il sera donc préférable d’anticiper
cette probabilité en investissant dans un vélo de ville qui allie
confort et performance.

Quel vélo de ville choisir ?

Deux possibilités principales s’offrent à vous : le VTC (vélo tout
chemin) ou le vélo hollandais.
Le premier, comme son nom l’indique, a l’avantage de pouvoir
rouler sur différents types de chemins. Dans une optique
d’utilisation régulière et variée, ce modèle sera plus intéressant
en proposant un mix parfait entre performance et aisance lors
de déplacements en ville.
Le vélo hollandais s’adapte quant à lui parfaitement à l’usage
urbain. Son cadre monopoutre permet un enjambement plus
facile par rapport à un VTC, muni d’un cadre triangulaire. Le
vélo hollandais propose un maintien de corps droit. Le cycliste
a ainsi une meilleure vue sur la circulation, un avantage d’un
point de vue sécuritaire, mais qui implique de fait une plus
importante prise au vent, ce qui n’est pas l’idéal pour des
distances plus longues.

Acier ou Aluminium ?

Ce choix est à faire en fonction de votre fréquence d’utilisation de votre vélo, ainsi que de votre budget.

L’acier possède l’avantage du confort et de la durabilité. Il s’agit
d’un matériau très flexible qui encaisse parfaitement les chocs,
au contraire de l’aluminium qui a la réputation d’être très
rigide.

L’aluminium est plus léger et moins gourmand en entretien
car il est peu sensible à la rouille. Aujourd’hui, la majorité des
vélos sont produits en aluminium ; le coût de production et
donc le prix de vente sont beaucoup moins élevés.